Et oui ! Privilège du libraire, recevoir les ouvrages avant leur parution ! c'est ce que l'on appelle dans notre jargon un SP (service de presse) ! Ma collègue et moi avons reçu le prochain ANNA GAVALDA qui va paraitre le 11 mars prochain "La consolante". Petite pointe de jalousie car ma patronne a reçu son exemplaire dédicacé à son prénom par Anna elle même ! Merci au représentant !! ( Mais pourquoi étais je absente ce jour là moi ?? !!!). J'ai du mal avec la lecture en ce moment ( pas bien pour une libraire me direz vous mais là, c'est le passage à vide..), je n'arrive pas à trouver un livre qui me plaise malgré les nouveautes et ma pile de livres à lire pharaonique... Alors, je compte sur ce nouvel opus d'Anna pour me remettre le pied à l'étrier !! Je pense commencer ce week end ! J'aime beaucoup Anna Gavalda. Une écriture simple et fluide et toujours optimiste dans ce qu'elle écrit. Mon préféré : "Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part", petit recueil de nouvelles que je trouve merveilleux !
Bon allez un petit résumé de "La consolante" :

gavalda


"« Charles Balanda, 47 ans, architecte à Paris, apprend incidemment la mort d'une femme qu'il a connue quand il était enfant, et adolescent. « Il déchire la lettre et la jette dans la poubelle de la cuisine. Quand il relève son pied de la pédale et que le couvercle retombe, clac, il a l’impression d’avoir refermé, à temps, une espèce de boîte de Pandore, et, puisqu’il est devant l’évier, s’asperge le visage en gémissant. Retourne ensuite vers les autres. Vers la vie. Se sent mieux déjà. Allez... C’est fini. C'est fini, tu comprends ?» Le problème, c'est que non, il ne comprend pas. Et il n'y retourne pas, vers la vie. Il perd l’appétit, le sommeil, abandonne plans et projets et va essayer de comprendre pourquoi tour se fissure en lui; Et autour de lui. Commence alors un long travail de deuil au bout duquel il est obligé de se rendre à l’évidence : l’échelle de cette vie-ci est illisible et il faut tout rebâtir.»